Newspaper / Medias

Clicke here

Click here to open the link

peche-blanche-radio-canada

3000 truites mouchetées ont été indtroduites dans le fleuve Saint-Laurent au Vieux-Port de Montréal. Photo : Pêche blanche Vieux-Montréal

Quelque 3000 truites frétillantes viennent d’être introduites dans le fleuve Saint-Laurent à la hauteur du Vieux-Montréal. Une première pour ce secteur. Le ministère québécois de la Faune, à l’origine de l’opération, veut ainsi encourager la pêche sur glace qui s’y déroule pour un troisième hiver.

Un texte de Marie-Ève Maheu
Les poissons sont arrivés cette semaine par camion : de grands barils remplis de truites venues d’une pisciculture gouvernementale située dans les Laurentides. « On a percé des trous de trois pieds carrés dans la glace et on a déversé les poissons », explique le propriétaire du village de pêche blanche dans le Vieux-Port, Jean Desjardins. C’est lui qui a sollicité le ministère.

Une espèce hors de son environnement naturel

La truite mouchetée ne se retrouve pas naturellement dans le fleuve comme le doré, mais elle a ses avantages, soutient Jean Desjardins.

« Ce n’est pas une espèce fragile, et ça n’affectera pas le système du fleuve Saint-Laurent. Les truites sont appréciées de la majorité des Québécois. C’est connu et c’est facile à pêcher, donc tout le monde est heureux! »

Le jeune Xavier Gaudreau, 9 ans, de Saint-Hyacinthe, a pêché plus de quatre poissons à lui seul. Photo : Radio-Canada/Marie-Eve

Le jeune Xavier Gaudreau, 9 ans, de Saint-Hyacinthe, a pêché plus de quatre poissons à lui seul. Photo : Radio-Canada/Marie-Eve

Pêche fructueuse

Lors de notre passage, la pêche était miraculeuse ou presque. « Cinq minutes et on a déjà un poisson. C’est bon! », dit le Montréalais Michael Courrier, qui a loué une cabane sur la glace avec des amis.

Le jeune Xavier Gaudreau, 9 ans, a attrapé deux poissons d’un seul coup, sur la même ligne. « Ç’a été facile! Je suis rendu à mon quatrième », lance-t-il.

Le ministère cultive des dizaines de milliers de poissons chaque année pour ensemenser des plans d’eau, majoritairement pour des besoins de conservation. Mais le ministère a aussi comme mission de soutenir des activités qui mettent en valeur la faune du Québec, affirme son porte-parole Jacques Nadeau.

« On veut faire découvrir la pêche blanche qui est un produit touristique d’appel fort au Québec. C’est une activité très prisée, mais peut-être pas aussi accessible pour les gens des milieux urbains comme Montréal et Québec », dit-il, soulignant que les pêcheurs peuvent manger leurs prises de retour à la maison.

Chaque truite coûte environ 2,50 $ à produire selon le ministère, qui estime les retombées économiques de la pêche au Québec à plus d’un demi-milliard de dollars par année.

À la tête de Pêche blanche Vieux-Montréal, Jean Desjardins prédit que la majorité des 3000 truites introduites dans le fleuve seront capturées avant la fin de l’hiver. « Pour que tout le monde puisse en profiter », il dit avoir abaissé la limite de dix à cinq truites pour chaque permis de pêche. En ce moment, presque tous les pêcheurs repartent avec la quantité maximum, selon lui. Les détenteurs de permis ont aussi droit à trois dorés, qui sont cependant plus complexes à capturer, précise-t-il.

À noter que l’expérience n’est pas gratuite. On parle de quelques dizaines de dollars par personne (moins pour les enfants) selon le forfait, permis inclus.

Par ailleurs, le ministère de la Faune procédera à un ensemencement dans le Vieux-Québec, similaire à celui de Montréal, la semaine prochaine.

Micheal Courrier (au centre) et ses amis. Photo : Radio-Canada/Marie-Eve Maheu

Micheal Courrier (au centre) et ses amis. Photo : Radio-Canada/Marie-Eve Maheu

De jeunes filles s'amusent avec les truites qu'elles ont attrapées. Photo : Radio-Canada/Marie-Eve Maheu

De jeunes filles s’amusent avec les truites qu’elles ont attrapées. Photo : Radio-Canada/Marie-Eve Maheu

peche-blanche-radio-canada-004

Une truite mouchettée Photo : Radio-Canada/Marie-Eve Maheu

Le site de pêche sur glace dans le Vieux-Montréal Photo : Radio-Canada/Marie-Eve Maheu

Le site de pêche sur glace dans le Vieux-Montréal Photo : Radio-Canada/Marie-Eve Maheu

Jean Desjardins, propriétaire de Pêche sur glace Vieux-Montréal, creuse un trou pour la pêche. Photo : Radio-Canada/Marie-Eve Maheu

Jean Desjardins, propriétaire de Pêche sur glace Vieux-Montréal, creuse un trou pour la pêche. Photo : Radio-Canada/Marie-Eve Maheu

Link to Traveling Ted Facebook page

Click here to open